3,6 millions de sites étaient inaccessibles depuis le 9 mars suite à l’incendie qui a ravagé le datacenter OVH de Strasbourg. Il faudra attendre le lundi 15 mars avant que ces derniers soient remis en ligne. Plusieurs clients de l’hébergeur ont indiqué avoir perdu la totalité de leurs données.

Plusieurs sites perturbés

L’incendie et la coupure de courant qui l’a accompagné ont eu des répercussions bien au-delà des frontières françaises. Ils ont ainsi affecté, selon OVH, « 12 000 à 16 000 clients ». Des structures comme Coinhouse (le spécialiste français de vente et d’achat de bitcoins), le Centre Pompidou ou la plate-forme d’accès aux données publiques data.gouv.fr ont signalé des perturbations, parfois seulement temporaires, dans l’accès à leur site Internet ou à l’utilisation des courriels.

“10 ans de données parties en fumée”

Delphine Lundner, e-commerçante vivant près de Nantes, fait partie des victimes de “ce véritable cauchemar qui ne pouvait pas tomber plus mal”. Créatrice du site Petits Souliers, une boutique de vente de ligne de chaussures pour femmes en petites pointures, Delphine a subi de plein fouet l’impact de l’incendie des serveurs OVH. Son e-boutique est inaccessible donc plus aucune vente possible et perte de toutes les données de ses produits (photos, description, état des stocks, historique des commandes…). Concrètement, elle ne perçoit plus aucun revenu, et va devoir par contre consacrer des semaines, des mois à tout reprendre à zéro : comptabiliser, photographier, retrouver les références de tous ses modèles de chaussures, se référencer sur les moteurs de recherche etc… “Un travail titanesque, un travail de 10 ans, à réaliser par une petite fourmi” nous confie Delphine. Heureusement, elle a réussi depuis à récupérer une sauvegarde de ses données allant jusqu’à 2018, qu’elle ne pourra cependant remettre en ligne qu’après recomptage des stocks.

Petits Souliers : https://petits-souliers.com

Publié dans : NEWS