Gabriel Attal a annoncé ce mercredi que le gouvernement prévoit un texte de loi laissant la possibilité d’activer l’état d’urgence sanitaire, ainsi que de maintenir le pass sanitaire, jusqu’au 31 juillet 2022. L’hiver étant «propice à la reprise épidémique», «nous devons pouvoir activer à tout moment les dispositifs sanitaires sans perdre de temps», a argumenté le porte-parole du gouvernement, à la sortie du conseil des ministres qui a suivi celui de défense sanitaire.

Alors que le pass sanitaire est censé prendre fin le 15 novembre, avec ce nouveau projet de loi, le gouvernement veut se laisser la possibilité, «si la situation sanitaire s’aggravait» dans les mois à venir, «d’encadrer l’activité des établissements recevant du public et de pouvoir rétablir l’état d’urgence sanitaire pour une période d’un mois».

“Prolonger la possibilité de recourir au pass sanitaire, ce n’est pas prolonger son existence”, a insisté Gabriel Attal, qui précise que le “risque de reprise épidémique” était toujours présent et justifiait le projet de loi. “Nous devons garder à notre disposition des mesures de freinage”, fait-il valoir.

Le projet de loi du gouvernement devrait désormais être examiné en première lecture à l’assemblée nationale à partir du 19 octobre et une décision devra être rendue d’ici le 15 novembre.

Publié dans : NEWS